Dimanche dernier restera gravé dans la mémoire de deux joueuses. Lucie 20 ans, et Céline 25 ans, se sont affrontées pour la première fois de leur vie. Forcément particulier pour… deux soeurs…

vfdsfsqf.JPG


Céline, l’aînée donc, joue au FCTT, au centre ou à l’ouverture. Elle a commencé à pratiquer le rugby du côté de la Vallée du Girou, avant d’aller du côté de Blagnac. Autant dire que depuis 10 ans, elle a acquis une belle expérience. Lucie, elle, découvre le rugby depuis un an seulement, à Montastruc la Conseillère. A 20 ans, elle fait ses premières armes avec une belle énergie au poste de seconde, voire de première ligne.

Lors du match aller, les deux demoiselles ne jouaient pas. Autant dire que le match retour était attendu avec impatience. “On s’est beaucoup taquinées lors des repas de famille oui, pour savoir qui gagnerait” souriait Lucie. Même si le FCTT est en tête de sa poule, et Montastruc avant dernier. Les chances de la cadette étaient plutôt faibles de venir à bout de l’ogre toulousain, surtout sur sa pelouse. Et cela s’est vérifié avec un 32-10 logique. Mais qu’importe, Lucie gardera un souvenir indélébile de ce match : “On s’est croisées sur le terrain, c’était une sensation assez étrange d’entendre la voix de Céline sur le terrain, en face en plus, c’était la première fois. On s’est un peu cherchées, mais c’était sympa. J’étais très contente d’avoir pu affronter ma soeur, et si l’occasion se reproduit, j’irais rejouer contre elle avec grand plaisir.”

Céline de son côté était heureuse doublement. Pour la victoire certes, mais parce que tout s’est bien passé entre frangines : “J’étais stressée que l’on joue l’une contre l’autre. Je ne savais pas comment j’allais réagir si ma soeur s’était blessée, ou encore pire… si jamais elle m’avait mis un cul (rires). Au final ça s’est très bien passé, et on a bien rigolé.”

50791553_320901091869713_4113142368079708160_n-e1548844503686.jpg

Et pourquoi pas imaginer porter les mêmes couleurs à l’avenir ? “C’est vrai qu’on n’y a jamais pensé” répondait Lucie “Mais ce sera compliqué, car elle a un niveau supérieur au mien, elle joue dans un club important, et moi je suis encore novice, dans un club plus petit. Après, on verra bien avec le temps, on ne sait jamais.”

Quelque chose nous dit que les repas dans la famille Viellard risquent encore d’être bien animés dans les mois à venir…