Avant cette rencontre Rieumes et le FCTT étaient respectivement  5e (25 pts) et 3e (29 pts).  Bien que jeune, Yannick Idrac en impose déjà par son calme olympien. Il est vrai que le mentor gersois du FCTT, au même titre que Laurent Jalabert, est bien placé pour (re) passer au peigne fin une défaite bien à l'image de toutes celles subies, depuis des lustres, par les Haut-Garonnais en visite chez leurs voisins gascons. Même le grand Stade Toulousainen était passé par là face à Auch entre 1989 et 1992… Ralentissement des lancements de jeu adverses, accélérations inhérentes à l'utilisation de ses propres ballons, le schéma est bien connu : «Nous irons sans aucune pression à Rieumes, si obligation il y a, elle est liée à nos attentes en termes de contenu.»

IMG_6599.jpg

Après le coup de sifflet final, les Toulousains remportent le derby dans le sillage d'un pack qui a privé les Rieumois de ballons. L'affiche était prometteuse. Elle n'a déçu personne. Rieumois et Toulousains ont disputé, hier, une rencontre qui n'a jamais laissé place au moindre temps mort. Le FCTT a finalement enlevé la mise grâce à un secteur de la conquête bien en place, en touche notamment où les Rieumois ont été copieusement dominés, laissant filer six ballons sur leurs lancers !

Beaucoup trop pour perturber un adversaire très fort sur les ballons portés derrière lesquels les troupes de Laurent Jalabert et Yannick Idrac ont causé bien des dégâts. Ce dont a profité l'arrière Retegui pour scorer à deux reprises, venant parachever au large le travail efficace de ses avants, alors que Bourmaleau a pour sa part été amené dans l'embut rieumois après un magnifique maul enclenché par tout son pack. Rieumes a tenu tête grâce à son abnégation récompensée par un contre de Dandrau sur un ballon de récupération, puis suite à une magnifique fixation de Grout pour son centre. Insuffisant pour renverser des Toulousains qui ont su faire face à la rébellion rieumoise dans les derniers instants grâce un rideau défensif hermétique et un brin de sang-froid.

LES HOMMES

S'il y a un joueur qui a survolé les débats, c'est bien le capitaine du FCTT, Suchaud, omniprésent de bout en bout, excellent en touche, efficace dans ses charges et ses relances. Avec lui, mention au combatif Moussaoui et aux percutants Artigues et Quarendon, sans oublier Retegui, auteur de deux essais.

ILS ONT DIT

Laurent Jalabert (entraîneur) : «C'est bien, nous avons été très propres devant, dans tout ce que nous avons fait. Après une première période aboutie, il nous a manqué un brin de lucidité pour être encore plus efficace. Mais je félicite les mecs, on se rattrape de notre défaite face à Lombez.»


A noter la belle victoire de l'équipe réserve 22 à 8 qui se montre de plus en plus son envie de participer aux phases finales mais aussi de la victoire de notre équipe féminine 36 à 12 face au Plateau de Sault prouvant que le passage du rugby à 7 au rugby à 10 ne les a pas perturbé.

fegzer.JPG