Notre belle école de rugby a accueillit le temps d'un week-end l'école de rugby de Mira (Italie)

Qui de mieux pour résumer ce merveilleux moment qu'un dirigeant italien Marco Verduci!

Voyage en Toulouse-27 avril / 1 mai 2018

Je devrais écrire une rivière de lignes pour expliquer la Genèse de ce jumelage mais je ne veux pas voler la scène à nos athlètes, donc je dirai juste que tout a été possible grâce à L'Agrément de la société rugby riviera 1975, au grand coeur de l'ecole de rugby fctt Toac Toec de Toulouse, à la patience et à la gentillesse de ma correspondante française Corinne Valentin, à la passion viscérale pour ce sport de notre directeur sportif Alessandro Todaro, à l'engagement constant de tous les bénévoles qui ont cru dans la bonté du projet et Ils se sont engagés pour la réalisation de l'événement et, pas moins, à la confiance que les parents ont eu dans notre club.

31676563_10156044875254457_5609471728049717248_n.jpg

27 avril 2018
C'est parti ! Nous sommes chargés à mille, les visages d'une mère font fuiter un peu d'inquiétude, mais nous sommes en jeu. L'équipage est composé de trente-quatre athlètes des catégories moins de 12 ans et moins de 14 ans du rugby riviera 1975 et onze personnes de personnel. Le voyage sera long, nous attendons quatorze longues heures de bus qui nous emmèneront de l'est à l'ouest de notre péninsule puis sur jusqu'au sud de la France, dans celui de Toulouse. C'est là que le rugby est le maître, mais nous ne nous laissons pas intimider, en fait c'est une raison de plus pour être fiers d'y être.

28 avril 2018
Le jour a eu le meilleur sur la nuit et vers l'heure du déjeuner arrive au club house de l'ecole de rugby fctt toac toec. L'accueil est, comme toujours, spectaculaire. Nous nous rifocilliamo et ensemble aux familles des athlètes français nous faisons des touristes pour Toulouse. Le soir, on se retrouve au club pour le dîner de bienvenue. Les garçons font de l'amitié entre eux, il y a le discours de notre président Flavio Lupato, venu d'Italie pour l'occasion, du président du club français Jean Marie Gioia, il y a le traditionnel échange des cadeaux. Nous pour l'occasion nous avons eu le plaisir et l'honneur de faire don d'un trophée créé spécialement par le maître vitrier Christian Ballarin représentant une balle de rugby en verre de Murano avec un fer de proue de la gondole créé par le forgeron Riccardo Carlin, sertie sur une base En bois de briccola. À la fin du dîner, ils nous communiquent les délocalisations des enfants avec leurs familles. Ici Quelqu'un "cède" émotionnellement, mais cela fait aussi partie de la croissance et l'un des objectifs de notre jumelage était précisément de développer les autonomies individuelles.

29 avril 2018
C'est le grand jour du match. Les conditions météo ne sont pas vraiment du printemps mais c'est un détail qui n'effraie personne, même pas notre photographe officielle Paula Covello Verduci qu'à l'"ombre" D'un énorme k-way immortalise chaque instant du match. Bravo !
L'Under 12 joue trois matchs. Dans le dernier mélange des athlètes français et italiens et c'est magnifique de voir comment les garçons vont "au-delà" la couleur du maillot et y mettent toujours le coeur. Ne nous rougir pas devant les cousins transalpins qui, pourtant, sont techniquement un fil plus préparés et ont un jeu plus fluide que nous. Nous lui faisons quand même suer la victoire. Mais on a quand même gagné la même chose, même pour être ici.
L'Under 14 se confirme la locomotive qui s'est avérée toute l'année, signe que le travail des entraîneurs est gagnant. On nous dit dès maintenant qu'ici en France l'under 14 joue "à 15" et pas avec 13 joueurs comme chez nous. Ça ne nous fait pas peur et on se plie tout de suite. Jupiter pluvio se déchaîne justement pendant le match, presque on ne voit plus la balle, mais le champ est d'une facture exceptionnelle et clairement le jeu se poursuit. Les enfants ne s'expriment peut-être pas au maximum de leur potentiel, mais il y a de longs leviers, de beaux défenseurs et on sort du terrain de jeu gagnants. Bon travail, les gars.
Tout le monde dans la douche, troisième temps, puis au dodo auprès des familles.
Pour le staff par contre le troisième temps continue dans une Toulouse by night entre gourmandises françaises, beaucoup de gaieté, des gens intelligents, des chants, des rires et puis je ne me souviens plus... ça aura été l'Armagnac...

30 avril 2018
Journée culturelle à la cité de l'espace. Si nous étions seuls l'immensité serait vraiment du gâchis. (Isaac Asimov)
Elle s'est faite soir.
Il pleure le ciel occitan de Toulouse pour notre départ et, en fait, il pleure aussi certains d'entre nous pour l'émotion. Je crois qu'au cours de ces trois jours, les vies de nos beaux garçons ont été traversées par toutes les sensations et tous les sentiments que l'âme humaine connaît. Je crois qu'une ligne indélébile a été tracée dans le cœur de qui était là. Nous vous attendons en Italie, amis français, pour que ce soit le début d'un long chemin d'échanges culturels, sportifs, sociaux.

Ce n'est pas un adieu, c’est un au revoir.
Marc Verduci