201705291188-full.jpgC'est le meilleur qui a gagné dira-t-on. Oui sans aucun doute, la différence de valeur entre les deux équipes est bien traduite par le score serré, le point qui les sépare sera mis sous le compte de la chance.

En effet, en première mi-temps, avec l'appui du vent, les Gersois ont dominé les débats. Après l'essai du talentueux Simon Cesca, les Gascons ont pris les choses en main devant. Souverains en touche et en mêlée, il leur a manqué à quelques reprises la réussite, nécessaire pour tuer le match. Tandis que, côté toulousain, le bouillant Balangué concluait une belle action collective qui ramenait son équipe à un point de leurs adversaires, 13 à 12 à la pause

En seconde période, grâce à la botte de Rougé-Thomas, les Toulousains ont su profiter du vent et de leurs lignes arrières toujours promptes à semer la pagaille dans les lignes gersoises. Mais la sortie sur blessure de ce métronome a eu de grosses conséquences avec, notamment trois pénalités de ratées. Si bien qu'à cinq minutes de la fin, grâce à un doublé de Balangué qui, d'un saut de cabris au-dessus du point de fixation imposé par son équipe à la défense gasconne, a inscrit son deuxième essai. La fin, on la connaît.

La victoire a basculé dans un camp, entre deux superbes équipes qui ont offert au public un très beau quart de finale.

Miélan-Mirance-Rabastens 21 – FCTT 20

À Samatan ; MT : 13-12 ; arbitre : M. Trieux (Béarn).

Vainqueurs : 2E Bosque (21e,) collectif (75e) ; 1 T (21e) et 3 P de Sim. Cesca (14, 26, 47e).

Vaincus : 3 E Harambillet (6e), Balangué (34, 54 e) ; 1T Rougé-Thomas (34e) 1 P Torres (59e).

MIÉLAN-MIRANDE-RABASTENS : Sim. Cesca Simon, Cocchiola, Sy. Cesca Sylvain, Sénac, Barthe, Gourgues, L. Cestac, Maggesi, Frugin, Baron, Tapasu, Dumestre, Sajous, Bosque, Clermont.

Sur le banc : Joya, Mirtskulava, Gaghe, Lafforgue, Cavalière, Ouadji, Blakey.

FCTT : Harambillet, Castanié-Birou, Artigues, Bary, Mankuka Rougé-Thomas, Torres, Loubière, Cettolo, Balangué, Tabueguia, Daude, Flitti, Catala, Peréa.

Sur le banc : Bedel, Diaz, Dias, Martzel, Gomez, Février, Dutilh.

Francis Cazeneuve : «Avec un peu de réussite, on gagnait»

Henry Broncan (entraîneur de l'EAB) : «Le rugby, ce qu'il y a d'extraordinaire dans ce sport, c'est magique, le seul ballon que l'on perd en touche on récupère et on a la victoire. Devant une très belle équipe du FCTT, on a plié longtemps, on n'a pas cassé. Je rends hommage aux vingt-deux joueurs qui ont tourné, sont revenus, sont repassés. C'est une victoire acquise avec un formidable état d'esprit. C'est le huitième match que l'on gagne comme ça. On continue notre route.»

Michael Coetzee (entraîneur des avants du FCTT : «Ce fut un très bon match avec deux équipes qui jouent bien. C'est juste nous qui faisons de petites fautes dans ce match. On manque d'opportunité en touche pour un ou deux essai, on manque de réussite au pied avec la sortie de Rougé-Thomas. Il nous manquait aussi du monde. Mais je suis très content du comportement de mes joueurs. Nous n'avons perdu que d'un point. Les phases finales c'est comme ça, ça se joue à quelques opportunités que nous ratons. On a joué contre une bonne équipe à qui je souhaite un bon parcours.»

Francis Cazeneuve (président du FCTT : «Comme tout dirigeant, lorsqu'on perd on est déçu, surtout lorsque l'on pense que le match était à notre à notre portée. Nous avons trois quatre occasions de le tuer dont une pénalité face aux poteaux que l'on ne met pas, mais ça fait partie du jeu. Je suis déçu, pas pour moi mais pour les joueurs pour leur investissement. Il y avait quelques absents, mais ce qui est sûr c'est que ceux qui étaient sur le terrain ont donné le maximum avec un peu de réussite, on gagnait le match.»

Eric Davezac

Source : www.ladepeche.fr