201611100878-full.jpgL'engouement était là et les filles ont décidé de se lancer dans la compétition à l'orée de l'exercice 2015/2016. «On s'est inscrite sur le championnat à VII, ça nous correspondait mieux et puis pour débuter, c'est quand même plus accessible que le XV», poursuit notre interlocutrice. Encadrées par Gaëtan Aizpuru et Thierry Pujo, les Toulousaines ont obtenu leur billet pour le championnat Grand Sud à VII qu'elles vont remporter dès leur première saison et se classer septièmes au niveau national. Pas mal pour des nouvelles venues.

Autonomes et actives

Cette saison, les joueuses du FCTT sont donc reparties avec ambition. «Nous souhaitons conserver notre titre et pourquoi pas, grimper dans la hiérarchie nationale», poursuit Laura Renaud. Ainsi, les Toulousaines qui s'entraînent deux fois par semaine bénéficient des conseils d'une préparatrice physique, Céline Lagesse, joueuse au Stade Toulousain. «C'est quand même un gros avantage», reconnaît Laura Renaud.Si sur le terrain les résultats sont vite arrivés, la section féminine du FCTT est encore à structurer. «Nous sommes autonomes dans le fonctionnement par rapport aux garçons», poursuit Laura qui se souvient «qu'au début, c'était un peu compliqué mais depuis que nous avons fait nos preuves sur le terrain, nous sommes bien intégrées au club et nous avons d'ailleurs organisé quelques soirées avec les seniors.»

Des filles enthousiastes et débrouillardes qui gèrent parfaitement leur affaire. «Toutes les tâches sont réparties entre nous. Moi je m'occupe de la communication, une autre des maillots, l'autre des ballons, des repas, etc. On se partage les tâches. Les maillots ont même été dessinés par une joueuse, Cyrielle Saint-Aroman», souligne Laura Renaud avant de préciser : «Nous essayons de conserver une certaine convivialité autour du jeu, du rugby, en dehors du terrain.» Et c'est sans doute ce qui participe aussi à la réussite sportive des filles du FCTT.

X.T.

Source : www.ladepeche.fr